Saisons de Sauveterre

Salvaterra_de_Miño

Image du blog Herald Dick Magazine

En hiver circule un ruisseau morose
Dont le flot,  qui coule éternellement,
Ne peut s’arrêter, pas même un moment ;
Quand l’hiver finit, les fleurs sont écloses.

Le spectre sans corps de la Reine Rose
Couronné s’avance, au printemps clément ;
L’été, sur les tours, s’en vient, lentement,
Visitant ce lieu, puis il se repose.

La feuille en automne est couleur de feu
Dessus la montagne et sous un ciel bleu ;
Le gazon verdit dans la plaine immense.

Revient un hiver, et le vent qui mord,
Le fantôme rit, beau temps pour les morts,
Près du clair ruisseau, l’année recommence.