Trois insectes magiques

Sir GeorgeMartin

Image du blog Herald Dick Magazine

Les trois scarabées d’or apportent la fortune ;
Par le zèbre magique, on peut s’en assurer,
Il suffit de l’attendre, il suffit d’espérer,
En observant, surtout, les phases de la lune.

Car ces bousiers dorés sont aimés de Neptune,
Sa faveur envers eux est faite pour durer,
Laquelle est le moyen de tout se procurer ;
Il suffit de savoir les dates opportunes.

Jamais un scarabée ne s’est montré menteur,
Ils ignorent l’emphase et les discours flatteurs,
Ils ont la probité vénérable des prêtres.

L’un s’appelle Gaspard, on ne peut l’abuser ;
Le deuxième, Melchior, et c’est le plus rusé ;
Et l’autre, Balthazar, c’est leur seigneur et maître.