Vagabondage d’un lion

Coat_of_arms_of_Bulgaria_(version_by_constitution)_svg (1)

Image du blog Herald Dick Magazine

Le roi des animaux suit la route brûlante,
Laissant pour aujourd’hui la chasse et le combat ;
Son corps avance au gré de sa démarche lente
Que rythme, au fil du temps, son puissant coeur qui bat.

Ce n’est le temps de rire, ou le temps du débat :
Tout au long du sentier, la rivière est coulante,
Où s’amuse la carpe, où la truite s’ébat ;
L’averse de juillet fait reverdir les plantes.

Cette sombre forêt, dont il aime la vue,
Est d’un aimable ombrage abondamment pourvue ;
Que lui importe, alors, tout son royal pouvoir ?

Voici ce qu’il ressent : un abandon extrême,
Un chroniqueur a dit qu’on a pu le voir, même,
Apporter quelques fleurs aux filles du lavoir.