Pays banal

Biviers

Composition de Cochonfucius

Pays du monstre d’or, pays comme les autres,
Quelques champs de sinople et des cours d’eau d’azur,
Vieux arbres, vieux buissons, vieux chemins et vieux murs ;
Le monstre est fatigué, dans l’herbage il se vautre.

Dans l’inframonde rouge, on voit le Maître Cygne ;
Il se montre, entouré de créatures d’or
Qui boivent du bon vin et chantent un peu fort,
Aucun voisin ne râle, entends-tu, c’est bon signe.

Encore un jour qui passe, un jour de canicule,
Je l’orne du blason de ce pays banal ;
Je ne compose pas son hymne national,
De peur de composer un hymne ridicule.