Dolmen du troll des cerises

dol-tro-cer

Composition de Cochonfucius

Quand le troll biscornu quitte la vague fière,
Il tire de la mer de grands blocs minéraux ;
C’est alors, rassemblant ses forces de héros,
Qu’il assemble un dolmen, presque un palais de pierre.

Pour la nef des humains, c’est un point de repère :
Ils visent le dolmen par beau temps, par temps gros,
Et se trouvent au port aussitôt, sans accroc ;
Et tous disent au troll : Merci à toi, compère !