Duc, Paon, Loup.

Duc-Paon-Loup

Composition de Cochonfucius

Sur de beaux monuments, ta légende est gravée,
Dupanloup, merveilleux évêque gallican,
Dont les amantes sont chaudes comme volcans,
La gloire chaque jour un peu plus relevée,

Miraculeux prélat d’une époque rêvée ;
Certes, ta vigueur fut digne du Vatican,
Nul ne sut, plus que toi, se montrer provocant,
J’admire ton ardeur mille fois retrouvée.

Ta crosse, désignant les lointains horizons,
Nous dit qu’ils vont bientôt se rendre à tes raisons :
Je sens ta volonté, encore un coup, se tendre.

Puis, quand tu dormiras, quand tu seras entré,
Pur comme au premier jour, dans le jardin sacré,
Nous aurons ta chanson : quelle joie de l’entendre !