Danseur hexapode

Appenzell-Rd-Int

Composition de Cochonfucius

Sa danse est vraiment lente, elle est ensommeillée
Comme le menuet d’un pantin de bois mort ;
Et pour l’accompagner, la musique éraillée
D’un piano vieillissant, qui rate ses accords.

Elle est ainsi, la vie, elle finit, rouillée,
La tartine trop dure à celui qui la mord,
La main qui n’ouvre plus la porte verrouillée,
Le corps qui, frileux, dit : Que ferions-nous, dehors ?

Ainsi le Chat Botté, ne portant plus ses bottes,
Contemplant le jardin, de son regard qui flotte,
Peut rester, tout un jour, sur sa chaise posé ;

Dans un coin du cerveau, ce vieil esprit qui pense,
Qui se perd volontiers dans une remembrance,
Qui réfléchit un peu, puis s’endort, apaisé.