Un dragon voit un requin

Bellefontaine-Vg

Composition de Cochonfucius

C’est un dragon d’argent qui danse, à petits pas,
Au grand ciel de sinople où vient une aube claire ;
Une hirondelle chante, et son coeur s’accélère,
Mais pour quelle raison ? Ce coeur ne le sait pas.

C’est un requin d’argent qui cherche son repas ;
N’écoutant pas l’oiseau, dont son coeur n’a que faire,
Il promène sous l’eau son regard mortifère,
Accompli prédateur, image du trépas.

Ces deux seigneurs pourront, avant que la nuit tombe,
Échanger un salut auprès des grises tombes,
À l’heure où l’on entend la voix d’un vieux corbeau.

Ils se craignent l’un l’autre, ils baisseront les armes :
Du sombre cimetière, ils goûteront le charme,
Car l’on devient poète, assis sur un tombeau.