Arbre à petits éléphants

Privas

Composition de Cochonfucius

Beaux fruits qu’il a, cet arbre, en vérité :
Éléphants d’or, d’admirable facture ;
Un tel fleuron de l’arboriculture,
Il faut le voir, il faut le visiter.

Coeurs d’éléphants, qu’on entend palpiter,
Les plus beaux coeurs que fasse la nature ;
Leurs trompes d’or, croissant dans la verdure,
J’aime les voir lentement s’agiter.

De ce bel arbre, on chante la louange,
Et le renom de ses vertus étranges,
Et son aspect, qui est ahurissant ;

Tel qui est mûr, à choir au sol s’apprête ;
C’est la récolte, et c’est un jour de fête,
Vieux éléphants ce jour vont barrissant.