Trois espaces

ar-az-sin

Composition de Cochonfucius

En sinople poussait un arbre de Paresse,
En argent fut un lion dont le nom est Désir,
En azur une ville où s’offrent les Plaisirs ;
Chacun sur son terrain, ces trois acteurs se dressent.

De Paresse, les fruits ont un goût de détresse,
Désir, par cruauté, s’amuse à nous saisir
Et Plaisir alourdit le prix de nos loisirs ;
Ces trois-là, du malheur, la lourde chaîne tressent.

Et d’aucuns me diront qu’on ne peut l’empêcher,
Qu’inéluctablement, chaque homme en est touché,
Et qu’ainsi vont les jours de notre vie courante.

Mais un rhapsode oublie, de ces trois, les attraits ;
Il écrit son propos dans une ombre, en retrait,
Gardant de ces trois maux sa fine plume errante.