Licorne de sable

La-Haye-le-Comte

Composition de Cochonfucius

La licorne de sable habite au ciel d’argent,
Elle trempe ses pieds dans l’océan de sable ;
Au fond de l’océan, combattants inlassables,
Deux chevaliers d’argent vont la mer ravageant.

— Grenouille de sinople, explique-moi cela.
— Il me faudrait, vois-tu, tout d’abord, le comprendre ;
Les choses que je vois ne font que me surprendre,
On dirait que leur sens quelque part s’envola.

— Ou bien ces fantaisies sont l’oeuvre d’un rhapsode,
Ce qui pourrait produire un peu n’importe quoi.
— Un poète, en effet, tu le dis, je le crois,
Alors, ne manquons point le prochain épisode.