Aigle-Bouddha

11206974_999171430103874_307043935703744445_n

Composition de Cochonfucius

Cet oiseau de l’éveil renonce aux privilèges,
Dirige, en méditant, ses regards vers le Nord,
Et avec l’univers se met en plein accord,
Comme avec les coteaux s’harmonise la neige.

Il ne prononce pas les mots des sortilèges ;
Allant d’un point à l’autre, il plane sans effort,
Se tenant loin, toujours, des vivants et des morts.
Il ne chante jamais de chanson sacrilège.

La beauté du cosmos embellit ses doux yeux ;
Le calme, autour de lui, s’établit en tous lieux,
Un calme rehaussé d’un soupçon de mystère.

Son vaste esprit est noble, et pur, comme il se doit ;
Je l’entends accomplir un travail sur sa voix :
L’exercice fameux qui consiste à se taire.