Trois oiseaux de gueules

Troisvaux

Composition de Cochonfucius

C’est le premier oiseau de gueules qui fredonne
Un air du temps passé, pour charmer le renard ;
— Oiseau, je ne suis pas un client pour ton art,
J’aime juste manger les morceaux qu’on me donne.

C’est le deuxième oiseau de gueules qui proclame
La beauté du cosmos, pour séduire un goupil ;
— Oiseau, je ne veux point de ton discours subtil,
J’aime mordre dedans ce qu’a rôti la flamme.

C’est le troisième oiseau de gueules qui prononce
Ces trois petits quatrains pour plaire à des lecteurs.
— Oiseau, j’aime les vers, s’ils proviennent du coeur,
L’exercice de style est, pour moi, sans réponse.