Juge et lion

ciel-ar-az

Composition de Cochonfucius

Règne le lion de sable, au ciel, comme un roi nu ;
Et ce ciel est trop haut pour recevoir la pluie.
— Roi, quels sont tes sujets ? — Ils me sont inconnus.

Dans l’inframonde bleu, le vieux juge s’ennuie.
C’est un monde stérile, où l’air est toujours sec,
Plus terne, en ce moment, qu’un nuage de suie.

Ah ! qu’un aigle survienne, avec la foudre au bec !
Ou bien un petit troll, une sirène folle,
Ou bien même un rhapsode à la vaine parole !