D’or à quelques monstres

Saint-Jorioz
Composition de Cochonfucius
Mille poissons-bouddhas dans la lumière blonde
D’un étrange univers où circulent des eaux
Que peuple, semble-t-il, une faune féconde
Et que mille canaux arrangent en réseau.

Un hexapode-lion, nageant en eau profonde,
Laisse aujourd’hui en paix les canards des roseaux ;
Sans crainte de sa griffe, ils s’ébattent dans l’onde,
Leur joli coeur empli de leurs rêves d’oiseaux.

Le poisson-bouddha rit à tort et à travers ;
Son rire, cependant, n’est nullement pervers,
Il égale en douceur la source qui murmure.

Le roi des animaux, d’un plus sobre maintien,
Ne rit que rarement ; souvent, il se retient,
Couvert de son silence, ainsi que d’une armure.

http://lutecium.org/stp/cochonfucius