Songe de sirène

Saint-Avaugourd-des-Landes

Composition de Cochonfucius

Trésor de sirène, es-tu véritable ?
Je te vois briller au fond du ravin ;
Souvent, d’un village, un plongeur s’en vint,
Croyant réussir un coup profitable.

Tous ces beaux objets, il les prit en vain.
Sirène farceuse et peu charitable,
Ton don d’illusion est bien redoutable ;
En sable se fond le métal divin.

Ainsi, le plongeur s’en va, les mains vides,
Ne comprenant pas la magie perfide,
Sa vue se troublant, son coeur se fendant.

Sirène des mers, tu n’es pas prospère,
Mais tu ris souvent (du moins, je l’espère)
Du naïf plongeur, éternel perdant.