Trois anges d’argent

ange-d-argent

Composition de Cochonfucius

Cet ange premier-né de tous se voulut père,
Que le monde pourtant n’alla reconnaissant,
Sinon l’ange son fils, terrible adolescent,
Trentenaire tardif à trouver ses repères.

Puis l’ange Saint-Esprit défia l’Adversaire,
Mais il craignit, soudain,  les renards glapissants ;
Trois anges désolés, dans le soir finissant,
Sur ce monde perdu longuement conversèrent ;

— Comment, de l’univers, soulager les douleurs ?
— Nous pourrions essayer d’en changer les couleurs.
— Bonne idée, c’est d’accord. Faisons-le, sans attendre.

— Sais-tu comment s’y prendre ? — Ah, non. — Et toi ? –Nenni.
— De nos pauvres cerveaux le bon sens est banni.
— Nous ! Des anges, pourtant. C’est à n’y rien comprendre.