Ange-démon

Saint-Michel-sur-Meurthe

Composition de Cochonfucius

L’ange-démon cornu s’avance prudemment ;
D’un vol majestueux, il descend de la nue,
Balances dans les mains soigneusement tenues,
Pour juger les mauvais et les bons éléments.

Un geste maladroit, qu’il fit secrètement,
Lui valut l’ornement dont sa tête est pourvue ;
De ce chef de bélier, la surprenante vue
À ses frères du ciel l’oppose nettement.

Mais lui, sans s’émouvoir, effectue ses pesées ;
La personne qui fut malveillante, ou rusée,
Face à cet enquêteur, doit s’en ressouvenir.

À ceux que, ce jour-là, dévore l’inquiétude,
Il rappelle qu’il est toute mansuétude :
«Je ne suis qu’un mouton ! Je ne sais pas punir.»