Une voix ténébreuse

frosted10

Composition de Cochonfucius

En alignant des mots, mais sans les contrôler,
Un poète explorait sa mémoire abolie,
Et bientôt, devant lui, l’écran fut constellé
De notes de tristesse et de mélancolie.

Aucun de ses copains n’a pu le consoler
Dans son petit troquet, avenue d’Italie ;
Le vide règne dans son esprit désolé
Où la lourde amnésie au désespoir s’allie.

Ainsi pendant des nuits, son verbe tourne en rond,
Qui évoque tantôt Pénélope, la reine
Abandonnée longtemps, ou la pâle sirène.

Mais dans guère de temps, ses mots s’endormiront.
Un soir ils entreront au pays de Morphée
Où n’ira les reprendre aucun vaillant Orphée.