Frugivores

frugivores

Composition de Cochonfucius

Pour les renards d’azur, trop haute fut la vigne ;
Nul ami ne fut là pour leur prêter la main.
Mais ce jour de disette eut un beau lendemain,
Au verger de magie où mille arbres s’alignent.

Car, faute de canard, on peut manger un cygne ;
L’univers est farceur, mais n’est pas inhumain,
Il suffit d’explorer bon nombre de chemins ;
Goupils ne sont de ceux qui trop tôt se résignent.

Vois-les goûter ces fruits bien extraordinaires !
Le gardien du verger n’est qu’un dieu débonnaire
Qui, sur cette intrusion, saura fermer les yeux.

Quelle est donc ta morale, ô fable que je chante,
Sinon que la nature est rarement méchante ;
Enfin, pour être clair, cela dépend du lieu.