Trois univers

Heillecourt

Composition de Cochonfucius

Mille pigeons d’avril dans l’azur sont des anges
Parcourant tous les jours le vaste firmament ;
Quand le ciel est d’argent, vient une lune étrange,
Un tourteau de sinople au visage charmant.

Au coeur de l’inframonde, adoptant la posture
Par laquelle il entend se gober comme un oeuf,
L’ouroboros luisant de toute sa dorure,
Affolé par l’effort, transpire comme un boeuf.

Serpent, nobles oiseaux, grande lune placide,
Vous formez, à vous tous, un surprenant tableau,
Une harmonie de corps qui dansent dans le vide,
Ainsi que la sirène aux profondeurs de l’eau.