Richepin

B_422186101_pe_forez_6724_richepin_005_AAE_p

Tu chantais à Montmartre et au Quartier Latin,
Jean Richepin, rimeur et flâneur aux mains vides ;
Tu chantais et buvais du soir jusqu’au matin.

Tu n’étais pas gourmand, tu n’étais pas avide ;
Tu te sentais chez toi dans ce bel univers
Qu’ont bien décrit les mots de Lucrèce et d’Ovide.

Sur un site bien fait, nous t’avons découvert,
Qui est le Paradis des Albatros de France ;
Et nous restons souvent devant ce livre ouvert

Sur dix mille trésors, sur mille fulgurances !