Jeudi de sinople

chanson-du-serpent

Composition de Cochonfucius

C’est un serpent de gueules qui contemple
Boeufs et chevaux au ciel aventurés ;
Il a pour gîte un calice doré,
Chose dont nul autrefois n’eut d’exemple.

Chevaux et boeufs ont un vol assez ample ;
Le vieux serpent, quoique démesuré,
Ne semble pas pouvoir s’en emparer,
Il n’en fera nul sacrifice au temple.

C’est un bouddha de gueules méditant
Sur le retour et la fuite du temps,
Voyant tourner le disque de l’Histoire ;

C’est un bouddha de sinople qui rit
De ce calice où le reptile est pris :
Qu’adviendra-t-il, si le prêtre veut boire ?

Advertisements