Trolls bouddhistes

bouddha

Composition de Cochonfucius

C’est le bouddha de sable, un être de lumière,
Qui tourne obstinément sa face vers le mur ;
Mais le bouddha de pourpre et le bouddha d’azur
Échangent avec lui des vérités premières.

De gueules, ce bouddha dit la loi coutumière :
Garder la tête froide et garder le coeur pur,
C’est un enseignement qui n’est jamais bien dur ;
Il convient au palais ainsi qu’à la chaumière.

Le bouddha d’or a dit : Cultivez la sagesse ;
Le bouddha d’argent dit : N’ayez pas de richesses,
Ayez juste un bâton, ayez tout juste un bol.

Et puis, je vois sourire, on ne peut plus folâtre,
Le vrai triomphateur de ce monde grisâtre :
Le bouddha de sinople. Il boit avec les trolls.