Navigation dominicale

voilier

Composition de Cochonfucius

J’ai rêvé que j’errais, seul dans un grand bateau
Qui lui-même réglait ses innombrables voiles ;
Il savait naviguer par-dessus les étoiles
Et se passait fort bien d’avoir des matelots.

Après un bien long temps passé à voyager,
Le navire descend vers un astre tranquille
Dont le frais océan est tout parsemé d’îles
Où sont mis à l’honneur les plaisirs passagers.

Car le dimanche est fait pour ces amusements,
Pour échanger des mots qui semblent des caresses,
Pour passer un moment au Pays de Tendresse :
Merci à toi, Robert, pour cet enseignement.