Sagesse aquatique

vodnik

Composition de Cochonfucius

Je suis le vieil ondin de la source qui chante ;
Aux jours se succédant, mon coeur fait bon accueil,
Que ce soit un beau ciel dont la clarté m’enchante,
Ou des temps nuageux semblant porter un deuil.

Les ondines d’ici ne sont guère méchantes ;
On les voit, deux à deux, papotant sur leur seuil,
Parfois se racontant des histoires touchantes,
Bien souvent un reflet de malice dans l’oeil.

D’être un esprit des eaux, c’est douce destinée ;
Baigner dans la fraîcheur, au long de la journée,
Entendre les propos silencieux des poissons,

Admirer la lumière où, d’un bleu brillant, vole
Maître martin-pêcheur, acrobate frivole…
C’est à lui que je dois l’air de cette chanson.