Cochon-scribe

ertna

Composition de Cochonfucius

Un cochon se plaisait à maintes écritures,
Et presque chaque jour, nous voyons qu’il a fait
Un essai de sonnet, plus ou moins imparfait,
Pour chanter la grandeur qu’on voit dans la nature.

Comme un facteur Cheval en son architecture,
Il crée un monument aux étranges effets ;
Il use du massif, du nain, du contrefait
Pour bâtir un palais d’amusante figure.

Ainsi, jour après jour, il propose à la ronde
Quelques échantillons de sa vision du monde,
Comme un fier constructeur dont le mur devient haut ;

Il répond aux passants qui, les deux pieds sur terre,
Cherchent d’où peut venir tout cet imaginaire :
— Je le trouve en voyant voltiger les chevaux.