Sagesse des animaux-bardes

Peyresq

Composition de Cochonfucius

La voix des animaux est aimée des humains,
Même quand sa nature est indisciplinée ;
Par les appels du coq, l’aube est illuminée,
Et la chanson de l’âne abrège le chemin.

Les oies du Capitole ont sauvé les Romains,
Changeant, de l’univers, toute la destinée ;
J’écoute, vers le soir, leur parole obstinée,
Qui semble m’annoncer la joie des lendemains.

Heureuse est votre humeur, beaux porteurs d’espérance,
Harmonisant vos tons malgré vos différences ;
Car, dans la basse-cour, vous répétez souvent.

Du coq, de l’oie, de l’âne il est plaisant d’entendre
Le printanier caquet, mélancolique et tendre :
Un hymne à plusieurs voix que m’apporte le vent.