Clown dans les feuillages

autre-clown

Composition de Cochonfucius

Je ris près du chemin pour amuser les gens,
Ah ! mais non, ça n’est pas pour gagner de l’argent.
Je ris pour dérider ceux qui vont à l’église,
Et qu’ils oublient ainsi que leur âme est bien grise.

Que sert-il de penser que l’on n’a plus vingt ans,
Et que l’on ne rira guère fort ni longtemps ?
Car nul ne peut, sans fin, se blottir dans ses larmes,
Et mieux vaut savourer le rire qui désarme.

Apprenez ce métier ! Faites rire ! En avant
Pour le grand festival des bouffons dans le vent,
Dans l’averse de mars, sous les cieux qui se brouillent,
Au pied de l’arc-en-ciel, où chantent les grenouilles.