Arboriculture onirique

Patrimonio

Composition de Cochonfucius

L’arbre a cent soleils dans ses branches ;
Griffons adossés, pleins d’espoir,
Rêvent d’avoir des lunes blanches
Servies à leur repas du soir.

Le hibou vient, au crépuscule,
Croyant qu’on est en février ;
Puis il réfléchit, recalcule
Et consulte un calendrier.

Or, les trois animaux, dans l’ombre,
Voient la lune errer, sous leurs yeux,
Tandis que le vieux soleil sombre
Vers l’inframonde, ou d’autres lieux.