Plaisir des lézards

azor

Composition de Cochonfucius

Qu’elle est douce, l’existence
Des lézards, dans les lueurs
D’un soleil levant de France !

Ils rêvent dans la fraîcheur
De la courette endormie ;
L’aurore allume des flammes

Qui brûlent en harmonie
Avec celle de leur âme.

Advertisements