Méditation d’automne

ocean

Composition de Cochonfucius

Seul dans mon jardin sauvage
(Que ferais-je d’un témoin !)
J’en désherbe un petit coin
Et me crois sur un rivage.

Du soleil, grâce à l’ombrage,
Je me préserve avec soin ;
J’aurai le spectacle, au loin,
De son quotidien naufrage.

Je ne sais où je serai
Demain, si je m’y plairai ;
J’accepte ma destinée,

Je peux aller en tous lieux,
Surtout si devant mes yeux
Brûle un feu de cheminée.