Désert blanc

hivernal

Composition de Cochonfucius

La roche a disparu sous la glace, en hiver ;
Dans ce coin de forêt, la vie est assoupie.
Rien de plus blanc, ce jour, que le pré jadis vert,
Rien de plus désolant que le cri de la pie.

Les habitants du lieu la traitent de harpie ;
En entendant ce nom, son coeur n’est pas amer,
Tu pourrais aussi bien la dénommer chipie
Sans pour cela blesser son âme ni sa chair.

Le sentier forestier voit passer Piaf-Tonnerre
Que son plumage épais garde du froid polaire ;
Il a le coeur paisible, il marche sans effort.

D’empereur et licorne il chante la complainte
Qu’au loin semble reprendre un carillon qui tinte
Au clocher dont le bulbe est paré de vieil or.