Quelques décennies

Yuan-Jiang-Penglai-Island
Peinture chinoise
De l’écoulement des années
Témoignent les amours fanées ;
Et rien ne manque en nos maisons,
Sauf que s’éteint notre raison.
Le temps qu’il fait nous intéresse
Plus que nos anciennes maîtresses ;
On est là, rongeant des vieux fruits
Dans un coin, sans faire aucun bruit.

Mais parfois, parfois, ça va mieux :
Car notre esprit retourne aux cieux,
Un petit soleil s’y allume
Au hasard, au gré d’une plume.