Brèves de toile

un-jardin

Photographie de JBB (tous droits réservés)

Plusieurs de mes sonnets sont des histoires brèves,
Des portraits esquissés, des propos de saison.
Ma mémoire, envahie par ma vie et mes rêves,
Chaque jour se sature, et déborde à foison.

Personnages venant de tous les horizons,
Dans ce théâtre obscur, vous surgissez sans trêve,
Assis à la taverne, allongés sur la grève,
Ou sagement marchant vers la vieille maison.

Comme une fresque ornant les parois d’une tombe,
Mes mots disent vos traits qui jamais ne succombent
À l’oubli, certes non, telle est votre valeur !

Mais ce goût de narrer à certains jours s’apaise ;
Je me mets en repos, sans que rien ne me pèse,
Pas même le jardin où se fane une fleur.