Plumes diverses

ruBTPQo

Ceux qui lisent Gotlib, les pluvians chanteront ;
Ceux qui sont vaniteux promèneront leur gloire ;
Ceux qui sont triomphants clameront leur victoire ;
Les Babyloniens leurs hauts murs vanteront ;

Les poètes obscurs des mystères diront ;
Les savants débattront de croire ou ne pas croire ;
Les Rabelaisiens commanderont à boire ;
Les imaginatifs sur les murs écriront ;

Les parleurs hésitants ne sauront point quoi dire,
Désabusés qu’ils sont des larmes et du rire ;
Les purs indiqueront où se trouve le bien.

Les amoureux feront l’immortelle louange
De l’amour, du bonheur, des saisons, de leur ange ;
Moi, qui suis paresseux, je ne vous chante rien.