Navigation approximative

Mermaid and pirate ship

Rêvant qu’à naviguer je consacre ma vie,
J’imagine un vaisseau rapide, étroit et long,
Au coeur des eaux, bien loin des forêts, des vallons
Et des pistes des bois dans d’autres temps suivies.

Sur ce pauvre rafiot (et nul ne me l’envie)
Je poursuis des lutins, des feux, des rêves blonds
Et le pluvian des mers qui toujours dit : Allons !
L’aventure océane aujourd’hui te convie.

Mâts de bois patiné, voiles de tissu noir,
La nef presque invisible aux approches du soir
S’en va, jour après jour, d’une paisible allure.

Plus que l’entrée au port, j’apprécie le départ :
Négligeant de brosser ma grise chevelure,
Je manoeuvre un bateau partant pour nulle part.