Plume d’antan

Louise-de-Vilmorin_1950

De Louise est la plume forte et douce,
Et chaque fois, bien ajusté, le trait.
Belle on la voit sur ses divers portraits,
Nymphe des bois qui danse sur la mousse.

Or notre siècle un peu moins de chants pousse,
Métier auquel maint auteur se soustrait ,
Et des anciens cultivant les extraits,
Vers le passé ce long chemin rebrousse.

Tes doux écrits, nous aimons les revoir ;
Nous en tirons un aimable savoir
Et de tes jours le charmant témoignage ;

Mais une fois prise cette leçon,
Je veux t’offrir ma petite chanson,
De sympathie et d’estime le gage.

Advertisements