Cosmologie approximative

oiseau-inconnu

Image de Cochonfucius d’après jojo4

Il est, cet univers, chaotique et mouvant ; 
Pas sûr que nous puissions y partager un rêve, 
Ni aux mortes amours trouver une relève, 
Ni sur l’eau naviguer, poussés d’un même vent. 

Des amants ont marché, jadis, le long des grèves. 
Les vagues ont dansé leur ballet captivant, 
Puis un oiseau magique, inconnu des savants, 
A charmé leurs deux coeurs par une chanson brève. 

Pour cet étrange instant, ce jour est advenu ! 
Aucun de ces deux-là ne s’en est souvenu, 
Même en songeant le soir, auprès d’une fenêtre. 

D’une extase n’est plus leur quotidien hanté ; 
Leur monde est sans surprise et sans étrangeté, 
Ils en suivent la loi, c’est fort simple, à la lettre.