Matin de mai

1901237_890556907637050_3143090413774622673_n

Toile de Cochonfucius d’après Dalí

I

Paul est jeunot quand il s’éveille,
Il est vieux quand il s’ensommeille ;
Il entre le soir au caveau,
Il en sort jeune, au jour nouveau.

II

L’air est blanc, le soleil est plat,
Sur un mur il met son éclat ;
Dans ce mur s’ouvre une fenêtre
Donnant l’espoir à tous les êtres.

III

Dans la chambre advient la douceur,
C’en est fini de la noirceur ;
La clarté se montre et s’allume,
Paul devient léger comme plume.

IV

La main d’arbre est dans un gant d’herbe,
La pensée en habit de verbe ;
L’âme prend son vol initial,
Baignée dans un fluide glacial.

V

La fleur en joie, la feuille verte ;
Monde ouvert à la découverte,
Café dont monte le parfum
Se mêlant aux rêves défunts.

VI

Fleur qui brille et soleil en flammes :
C’est l’amour qui est au programme,
La pulsation chez l’animal,
La vibration dans le métal.

VII

Bel amour, accompagne-moi
Au fil des jours, au fil des mois ;
Chaque instant mesure nos vies
Et à bien vivre nous convie.

Advertisement