Hommage au grand Jules

jules_verne

Jules Verne, crois-le, tu es un séducteur ;
Aussi, rupture, adieux, déconvenue fortuite,
Ces petits incidents, tu les classes sans suite :
Demain viendra t’offrir un rayon de bonheur.

Cupidon est ainsi, parfois il prend la fuite :
C’est son autre façon d’engendrer la douleur.
Mais, qu’il se montre absent, qu’il dorme, qu’il s’agite,
D’autres anges pour toi seront consolateurs.

Qu’une Vénus un jour te refuse ses charmes,
Donne-lui quelques vers plutôt qu’un flot de larmes;
Donne-lui un sonnet plutôt que des soupirs.

Et retourne au travail sur tes nobles ouvrages,
Raconte les envols, raconte les naufrages,
Le désir d’aventure est le plus beau désir !