Quartier Latin

jardin-des-plantes-paris_2

J’aimais aller m’asseoir dans le Jardin des Plantes 
Où sont des animaux pleins de sérénité ; 
Les statues me semblaient des muses nonchalantes 
Et j’aimais imiter leur immobilité. 

L’Univers, nous montrant si diverse la vie, 
Nous incite à chercher, et à songer toujours, 
À combler nos désirs, à suivre nos envies, 
À parler entre nous la langue de l’amour. 

Tant d’univers pliés dans nos petites têtes ! 
Sobres ou foisonnants, vibrants d’activité, 
Les uns retentissant  des rumeurs de la fête, 
Les autres endormis dans leur passivité. 

Advertisements