Charme du monde

the-mysterious-source-of-harmony

Toile de Salvador Dali

Certains jours, l’on ressent du cosmos la musique ;
On voudrait ne rien faire, au moins une heure ou deux,
Pour simplement goûter ces accords hasardeux
Que ne saurait prévoir l’approche théorique.

L’univers fait danser, alors, l’arithmétique
Et ce que l’on perçoit devient si savoureux
Que l’on ne songe plus au labeur rigoureux,
Ni, d’ailleurs, aux tourments de la métaphysique.

D’autres jours, chaque geste appelle trop d’efforts ;
Chaque jour se remplit de bien trop de temps morts,
Chaque chose s’obstine à nous chercher querelle.

Mais qu’un jour soit plaisant, ou qu’il soit laborieux,
Ou qu’il soit quelque part, dans le juste milieu,
Sachons en ressentir l’harmonie naturelle !