Acknowledgements

Alambic-1897

Coupure de presse

Cette intervention présente les remerciements du rédacteur de ces pages à ses collègues et à ses camarades.

Premièrement, nous remercions les anguilles apatrides qui ont efficacement entreposé les états intermédiaires de ce document. Leur patience fut admirable.

Deuxièmement, nous remercions les solipsistes mélomanes qui ont compté les criquets dans la nuit obscure. Leur perception du monde sonore est inimitable.

Troisièmement, nous remercins le roi minutieux qui a nommé les gouffres. En plus, ce sont des noms poétiques !

Quatrièmement, nous remercions la marmotte insulaire qui a stabilisé les paysages. Voilà un travail magistral, et qui plus est, dans les délais prévus.

Cinquièmement, nous remercions le bouffon loquace qui a trouvé la devinette. Ce n’était pas une chose facile.

Sixièmement, nous remercions la muse désinvolte qui a délimité les structures. C’est un véritable succès artistique.

Septièmement, nous remercions le patriarche sylvestre qui a transcendé les pulsions. Il a procédé avec la rigueur la plus impeccable.

Huitièmement, nous remercions la chimère de sinople qui a calibré les phrases. Un travail qui mérite un vibrant hommage.

Et nous prions les créatures qui ne figurent pas sur cette page d’accepter aussi nos remerciements.