Voix

edward-munch-the-voice-1893-34-x-42-approximate-original-size-in-inches

Toile de Edvard Munch

Le souffle d’une voix ne répond qu’à son propre coeur, non aux tentatives d’accords entre deux coeurs battant dans des corps séparés.

Ainsi, on décide de rester uni à soi-même, ou de se répudier soi-même.

Rien d’autre…