Prose de quelques ruptures

Calliope,_Urania_et_Terpsichore_by_Pierre_Mignard (1)

Toile de Pierre Mignard

 

Fin de conversation, et fin d’après-midi ;
c’est sur un boulevard, l’homme a la cinquantaine.
Mais qu’en est-il de tous ces jours déjà passés ?

C’est mardi, c’est jeudi, peut-être c’est dimanche.
Parmi les fougères ?
Sous la pleine lune ?
Un matin, une nuit de printemps,
ou serait-ce le soir ?

L’hiver et le printemps ne sont que des symboles.
Sous le Pont Saint-Michel ou sous le Pont de Pierre,
coule un même ruisseau d’oubli.
Il s’agit d’un oubli limpide.

Si mon langage semble obscur,
c’est que mes jours parfois le furent.
Cela procure les plus beaux thèmes,
les mots deviennent des étoiles.

Ce que les mots ont fait, peuvent-ils le défaire ?