Banville voit une coupe

MunchMallarme

Toile de Edvard Munch

Mallarmé, magicien du vers,
Tant pour la rime que la coupe ;
Tes admirateurs, une troupe
D’un peu partout dans l’univers.

Tu chantes des sujets divers,
La nef à l’imposante poupe
Et l’horizon qui se découpe,
Les noirs corbeaux dans les hivers ;

Quiconque à te lire s’engage
Se trouve pris dans le tangage
Et le roulis ; point de salut.

Mais remercie ta bonne étoile :
Ton écriture te valut
De figurer sur cette Toile.