Les comportements et les thèmes

MetPhys1

Coupure de presse

 

Ayant abandonné la grammaire normative, le barde accumula des fragments
d’images, que son miroir inverse (mais c’est un miroir déformant) ;
Il acheta des livres, puis acheva des litres. De bavarder
avec une licorne, ça lui bouleversa l’usage de son corps. Il n’avait
(autrefois) rien capté à de telles questions, car il vivait caché
dans un placard obscur. Mais il est toujours temps de découvrir la réalité.

Il voyagea, mais pas souvent. Il pouvait voir, mais pas bien loin.
Il croyait que sa vie était un labyrinthe. Jamais il ne craignit
les assonances, ni de vagabonder par des chemins ombreux.

Amoureux de la Voie et de quelques vestales, muni d’un verre pour la route,
ignorant la valeur des acquis scientifiques, il habitait un univers
dont il croyait détenir le langage.

Et l’armoire avait son soleil, l’angoisse n’avait pas de nom, les ossements
de quelques ancêtres reposaient en leurs cavernes froides. Mais les alphabets
finissaient par redevenir pictographiques.