Fréchette voit une tombe

frechette-louis

Timbre canadien

À Fréchette, ce digne et sage homme de lettres,
Je dis que je le crois poète, s’il en fut.
Il chante l’océan et les taillis touffus,
Vers l’infini du monde il ouvre une fenêtre.

Il chante le ciel noir et les vents assidus,
Puis les âges sans voix que l’on ne peut connaître ;
Le brave homme de Dieu qui chez l’Indien pénètre
Et l’arbre qui frémit de ses bras éperdus.

Il parle d’amitié, de souvenirs, de dons,
Mais aussi du malheur d’une âme à l’abandon ;
Son dur alexandrin n’est point sujet au doute.

Son pas est assuré sur les étroits sentiers ;
La muse le défie sans qu’il ne la redoute,
Bon artisan qu’il est, maître dans son métier.