De muse et rime sont plaisirs

Lilith

Statue d’après John Collier

De muse et rime sont plaisirs
Comme de fleur et d’hirondelle.
Entre elles, n’allez point choisir,
Elles sont, l’une et l’autre, belles.
Cédons à ces deux tentations
Sans leur chercher d’explication.

Pensez-y donc, mes jeunes muses :
Muse sans rime, un oisif jeu,
Rime sans muse, un faible enjeu ;
Mythes qui nul sage n’abusent.